22/09/2008

Madame Annie Girardot contre Alzheimer...

 

On sait qu'Alzheimer
est une maladie particulièrement atroce,
faisant perdre peu à peu la mémoire
jusqu'à l'oubli total de ce qu'on est ou a été.
Une maladie qui frappe d'autant plus
quand elle touche une personnalité
que tout le grand public connait.
"Aujourd'hui, Annie ne sait plus rien d'Annie Girardot".
Sur ces mots s'achève le documentaire douloureux
que le réalisateur Nicolas Baulieu a consacré
à l'une des plus célèbres actrices du cinéma français,
désormais privée de toute mémoire par la maladie d'Alzheimer,
qui sera diffusé le 21 septembre à 23H20 sur TF1.

Avec l'accord de la famille d'Annie Girardot,
notamment de sa fille Giulia Salvatori,
le réalisateur a filmé pendant huit mois
les effets dévastateurs sur une comédienne
pleine de vie d'une maladie qui touche aujourd'hui
près d'un million de personnes en France.

Etait-elle consciente de son état ?
Pour le savoir, dans l'espoir de retarder
la progression du mal, Nicolas Baulieu lui propose de jouer,
face à la caméra, le rôle d'une femme menacée
de perdre la mémoire. Au moment de prononcer
les paroles fatidiques qu'on lui dicte
-"Vous perdez la mémoire et elle ne reviendra jamais"-,
Annie Girardot hésite et se bloque.
Sept prises seront nécessaires.

Le documentaire de Nicolas Baulieu, "Ainsi va la vie",
rappelle qu'Annie Girardot avait déjà souffert
d'une autre forme d'oubli, celle de la profession
qui pendant près de 15 ans, ne lui proposera plus de rôle.
Un court extrait d'archive rappelle ses larmes
lors de la remise d'un César en 1996.
"Je ne vous ai peut-être pas manqué,
mais le cinéma français m'a manqué follement",
avait-elle lancé, avant d'ajouter
que cette récompense montrait
qu'elle n'était "pas encore tout à fait morte".
 
Le tournage d'"Annie Girardot,
ainsi va la vie" s'est arrêté en février 2007,
quand l'équipe a compris qu'elle n'était plus consciente
des caméras qui la filmait.
Aujourd'hui, Annie, hospitalisée dans une maison spécialisée,
"n'a plus aucune forme de conscience de quoi que ce soit",
conclut tristement Nicolas Baulieu...

Za annie girardotaa

Troublante Annie
Emouvante comédienne...
La mémoire s'en va,
Le talent reste...
Pensée à une grande dame.
Que nous n'oublierons pas...

La maladie est redoutable
Brisant, broyant un être,
Décapitant ses racines...
Mourir deux fois...
D'abord dans sa tête,
Et puis dans son corps
Alzheimer, maladie de l'horreur!

Patrick

 

13:32 Écrit par PatVal dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.